Société Saint François de Sales
"Aspirez bien souvent en Dieu par de courts mais ardents élancements de votre coeur : admirez sa beauté, invoquez son aide..."
St François de Sales

Filles de Saint François de Sales > Association Saint François de Sales > Actualités

Carême 2013 avec saint François de Sales

Samedi 23 mars

JPG - 19.1 ko

« L’affabilité se pratique comme dit saint Paul, se rendant tout à tous, pour les gagner tous, s’accommodant à la façon et humeur des autres, compatissant aux affligés, car il ne serait pas à propos d’aller rire près d’une personne affligée, ni même de paraître triste devant une autre qui serait dans la joie. » (ES appendice II Pléiade p. 1333)

Aujourd’hui, je m’examinerai sur ma manière d’être avec les autres. Suis-je affable ? Est-ce que je tiens compte d’eux ?

Vendredi 22 mars

JPG - 28.2 ko
22 mars

« Il faut toujours faire de même, Philothée, jugeant en faveur du prochain, autant qu’il nous sera possible ; que si une action pouvait avoir cent visages, il la faut regarder en celui qui est le plus beau. […] Quand nous ne pouvons excuser le péché, rendons-le au moins digne de compassion, l’attribuant à la cause la plus supportable qu’il puisse avoir, comme à l’ignorance ou à l’infirmité. » (IVD III, 28, Pléiade p. 211)

Aujourd’hui, je regarderai mon prochain avec des yeux pleins d’amour et d’indulgence, sans rechercher ses défauts.

Jeudi 21 mars

JPG - 8.3 ko

« Les Anges mêmes désirent de regarder les mystères de la rédemption en ce divin Sauveur […] Ils le [notre salut] voient certes toujours, mais d’une vue si agréable et délicieuse, que la complaisance qu’ils en ont les assouvit sans leur ôter le désir, […] la jouissance n’est pas diminuée par le désir, mais en est perfectionnée, comme leur désir n’est pas étouffé, mais affiné par la jouissance. » (TAD V, 3, Pléiade p. 574)

Aujourd’hui, je me joindrai aux anges, dans la contemplation du Fils de Dieu réellement présent dans l’Eucharistie.

Mercredi 20 mars

JPG - 7 ko

« Regardez devant vous, et ne regardez pas à ces dangers que vous voyez de loin… Il vous semble que ce soient des armées […] » (Lettre à Mlle de Soulfour, 22 juillet 1603, EA XII, p. 205)

Aujourd’hui, je vivrai dans le présent et je combattrai mes peurs inutiles.

Mardi 19 mars

JPG - 8.1 ko

« Car la divine bonté donne la gloire ensuite des mérites, les mérites ensuite de la charité, la charité ensuite de la pénitence, la pénitence ensuite de l’obéissance à la vocation, l’obéissance à la vocation ensuite de la vocation, et la vocation en suite de la rédemption du Sauveur sur laquelle est appuyée cette échelle mystique du grand Jacob, tant du côté du Ciel, puisqu’elle aboutit au sein amoureux de ce Père éternel, dans lequel il reçoit les élus en les glorifiant, comme aussi du côté de la terre, puisqu’elle est plantée sur le sein et le flanc percé du Sauveur, mort pour cette occasion sur le mont Calvaire. » (TAD III, 5, Pléiade p. 498)

Aujourd’hui, je contemplerai l’échelle que Jésus m’invite à monter, qui va du cœur blessé du Sauveur au sein miséricordieux et tendre du Père éternel.

Lundi 18 mars

JPG - 12.7 ko

« N’examinez donc pas si soigneusement si vous êtes en la perfection ou non. Cet examen, quand il est fait avec anxiété et perplexité, n’est qu’une perte de temps. » (A la soeur de Soulfour, 10 jan 1603, EA XII, 167)

Aujourd’hui, au lieu de perdre mon temps à m’inquiéter, je penserai à toutes les grâces que le Seigneur nous accorde par l’intermédiaire de l’Église.

Dimanche 17 mars

JPG - 9.3 ko

« Il me suffit que Dieu soit Dieu, que sa bonté soit infinie, que sa perfection soit immense ; […] C’est assez pour l’âme que celui qu’elle aime plus que soi-même, soit comblé de biens éternels. » (TAD V, 3, Pléiade p. 576)

Aujourd’hui, j’élèverai mon âme vers le bonheur et la louange dont l’Apocalypse (Ap 19, 1-9) donne une vision.

Samedi 16 mars

JPG - 23.5 ko

« Il faut témoigner une invincible fidélité envers le Sauveur, le servant purement pour l’amour de sa volonté […] comme le fit sa glorieuse Mère et saint Jean au jour de sa Passion, qui, entre tant de blasphèmes, de douleurs et de détresses mortelles, demeurèrent fermes en l’amour. » (TAD IX, 11, Pléiade p. 791)

Aujourd’hui, je resterai fidèle à la foi de mon baptême. Je réciterai aujourd’hui mon Credo avec amour.

Vendredi 15 mars

JPG - 5 ko

« Puisque la Providence qui permet le péché le hait infiniment, détestons-le avec elle, haïssons-le, désirant de tout notre pouvoir que le péché permis ne soit point commis ; et ensuite de ce désir, employons tous les remèdes qu’il nous sera possible pour empêcher la naissance, le progrès et le règne du péché, à l’imitation de Notre-Seigneur qui ne cesse d’exhorter, promettre, menacer, défendre, commander et inspirer parmi nous, pour détourner notre volonté du péché, en tant qu’il se peut faire sans lui ôter sa liberté. » (TAD IX, 8, Pléiade p. 781-2)

Aujourd’hui, je prends la résolution de me confesser pour détourner ma volonté de mes péchés habituels.

Jeudi 14 mars

« Les grands Saints, qui ont rendu sages leurs passions à force de les mortifier par l’exercice des vertus, peuvent aussi tourner leur colère à toute main, la lancer et la tirer ainsi que bon leur semble. Mais nous autres qui avons des passions indomptées, toutes jeunes, ou du moins mal apprises, nous ne pouvons lâcher notre ire qu’avec péril de beaucoup de désordre ; parce qu’étant une fois en campagne on ne la peut plus retenir ni ranger comme il serait requis. » (TAD X, 16, Pléiade p. 861)

JPG - 2.3 ko

Aujourd’hui, je vais veiller à ne pas me laisser aller à mes colères. Je m’efforcerai de maîtriser mes mouvements passionnels pour dire calmement ce que j’ai à dire.

Mercredi 13 mars

« Je vous écrivis, avant-hier, ma très chère cousine, ma fille. Mais maintenant, il faut que je me courrouce un peu avec vous, parce que mon neveu n’est pas habillé convenablement ni à sa qualité ni au service auquel il est ; et outre que cela lui détraque l’esprit, voyant tous ses compagnons beaucoup mieux que lui, cela est blâmé par ses amis […] Il n’y a remède, ma très chère fille, il faut suivre les lois du monde, puisqu’on y est, en tout ce qui n’est pas contraire à la loi de Dieu. » (Lettre à Mme de Charmoisy, 10 nov 1621 – EA XX, p. 172-173).

JPG - 11 ko

Aujourd’hui, je me comporterai comme tout le monde en tout ce qui n’est pas contraire à la loi de Dieu, mais j’essaierai d’y mettre plus de cœur et de vérité.

Mardi 12 mars

JPG - 7.3 ko

« En la jalousie humaine, nous craignons que la chose aimée ne soit possédée par quelque autre ; mais le zèle que nous avons envers Dieu fait que, au contraire, nous redoutons sur toutes choses que nous ne soyons pas assez entièrement possédés par celui-ci. La jalousie humaine nous fait appréhender de n’être pas assez aimés ; la jalousie chrétienne nous met en peine de n’aimer pas assez. » (TAD X, 14 Pléiade p. 855)

Aujourd’hui, je combattrai la jalousie qui surgit en moi en essayant d’aimer les autres plus que moi-même et de me réjouir de leur bonheur.

Lundi 11 mars

JPG - 9 ko

« Laissons volontiers les suréminences aux âmes surélevées : nous ne méritons pas un rang si haut au service de Dieu ; trop heureux serons-nous de le servir en sa cuisine. » (IVD III, 2, Pléiade p. 132)

Aujourd’hui, j’accepterai d’être humble serviteur des autres, sans prétention, en rendant un service à quelqu’un.

Dimanche 10 mars

JPG - 6.8 ko

« Comment se pourrait-il faire que ce divin Fils fût la vraie, vraiment vive et vraiment naturelle image, semblance et figure de l’infinie beauté et substance du Père, si elle ne représentait infiniment au vif et au naturel les infinies perfections du Père ? Et comment pourrait-elle représenter infiniment des perfections infinies, si elle-même n’était infiniment parfaite ? Et comment pourrait-elle être infiniment parfaite, si elle n’était Dieu ? Et comment pourrait-elle être Dieu, si elle n’était un même Dieu avec le Père ? […] Dieu, qui est seul, n’est pas pourtant solitaire. » (TAD III, 12, Pléiade p. 515-6)

En cette année de la foi, je pénétrerai plus avant dans le mystère de la Trinité. Aujourd’hui, je vais reprendre un texte qui m’aidera à le faire.

Samedi 9 mars

JPG - 4.2 ko

« En l’amour que Dieu exerce envers nous, il commence toujours par la bienveillance, voulant et faisant en nous tout le bien qui y est ; auquel, par après il nous complaît. » (TAD, V, 6 p. 583)

Aujourd’hui, je prendrai modèle sur Dieu et sa bienveillance envers moi, pour accomplir quelque geste de bienveillance envers mon prochain.

Vendredi 8 mars

JPG - 19 ko

« Le cœur de Dieu est si abondant en amour, son bien est si fort infini, que tous le peuvent posséder sans qu’un chacun pour cela le possède moins, cette infinité de bonté ne pouvant être épuisée, quoiqu’elle remplisse tous les esprits de l’univers. » (TAD X, 14, Pléiade p. 853)

Aujourd’hui, je méditerai sur la surabondance des dons de Dieu, en pensant à la multiplication des pains (Jn 6) ou au psaume 23 « Yahvé est mon berger, rien ne me manque… ».

Jeudi 7 mars

« Souvenez-vous que Notre-Seigneur ne veut pas que nous demandions notre pain annuel, ni mensuel, ni hebdomadaire, mais quotidien. Tâchez de faire bien aujourd’hui, sans penser au jour suivant ; puis, le jour suivant, tâchez de faire de même […] puisque votre Père céleste qui a soin aujourd’hui, aura soin demain et passé demain de votre conduite, à mesure que, connaissant votre infirmité, vous n’espérerez qu’en sa Providence. » (EA XIX, p. 300 juil.-août 1620)

JPG - 38 ko

Aujourd’hui, je crois que Dieu a soin de moi, quoi qu’il m’arrive. Je n’ai pas peur, je ne vis pas dans l’inquiétude.

Mercredi 6 mars

JPG - 5.2 ko

« Obéissez au médecin, prenez les médecines, viandes et autres remèdes pour l’amour de Dieu […]. Désirez de guérir pour lui rendre service. » (IVD III, 3, Pléiade p.136)

Aujourd’hui, je vais prendre tel ou tel rendez-vous chez le médecin que j’ai négligé de prendre, afin de rester apte au service de Dieu et de mon prochain.

Mardi 5 mars

JPG - 6 ko

« Dieu, Père de toute lumière, souverainement bon et beau, par sa beauté attire notre entendement à le contempler, et par sa bonté il attire notre volonté à l’aimer. » (TAD VII, 5, Pléiade p. 679)

Aujourd’hui, je vais prendre du temps pour contempler Jésus, image de Dieu et me laisser attirer par sa bonté. Ainsi, je pourrai à mon tour rayonner de bonté.

Lundi 4 mars

JPG - 13.7 ko

« Une personne a un chancre au bras, et l’autre l’a au visage : celui-là n’a que le mal, mais celui-ci, avec le mal, a le mépris, le dédain et l’abjection. Or, je dis maintenant qu’il ne faut pas seulement aimer le mal, ce qui se fait par la vertu de la patience ; mais il faut aussi chérir l’abjection, ce qui se fait par la vertu de l’humilité. » (IVD III, 6, Pléiade p. 146)

Aujourd’hui, je profite du mal que je subis pour gagner en patience et humilité, qui sont des trésors en vue du Ciel.

Dimanche 3 mars

JPG - 15.2 ko

« Ô saint et divin Esprit, Amour éternel du Père et du Fils, soyez propice à mon enfance ! Notre entendement verra donc Dieu, Théotime ; mais je dis, il verra Dieu lui-même face à face, contemplant par une vue de vraie et réelle présence la propre essence divine, et en elle ses infinies beautés, la toute-puissance, la toute-bonté, toute-sagesse, toute-justice, et le reste de cet abîme de perfections. » (TAD III, 12, Pléiade p. 515)

Oui, Seigneur, je crois en la vie du monde à venir que tu nous promets, qui rassemblera en elle toutes les beautés de la Trinité. Aujourd’hui, je passerai ma journée à te remercier de nous y avoir appelés.

Samedi 2 mars

JPG - 9.9 ko

« Très sainte Mère de Dieu, vaisseau d’incomparable élection, Reine de la souveraine dilection, vous êtes la plus aimable, la plus amante et la plus aimée de toutes les créatures. » (Oraison dédicatoire, Pléiade p. 333)

Aujourd’hui, je penserai avec admiration à la Mère de Dieu, Marie. Je lui dirai merci pour ce qu’elle est et pour son amour de ses enfants. Je prierai avec elle pour la conversion de tous les hommes.

Vendredi 1er mars

JPG - 5 ko

« Aimer Dieu dans le sucre, les petits enfants en feraient bien autant, mais l’aimer dans l’absinthe, c’est là le coup de notre amoureuse fidélité. » (EA XV, p. 140)

Aujourd’hui, je vivrai mes difficultés dans la confiance et en aimant Dieu qui m’a créé et qui fait de moi son enfant bien-aimé.

Jeudi 28 février

JPG - 13.4 ko

« Communiez souvent, Philothée […] et à force d’adorer et manger la beauté, la bonté et la pureté même en ce divin Sacrement, vous deviendrez toute belle, toute bonne et toute pure. » (IVD II, 21, Pléiade p. 121)

Aujourd’hui, je préparerai spécialement mon âme à la communion avec Jésus qui m’invite à l’adorer et à accueillir en moi sa beauté, sa bonté, et sa pureté. « Viens en mon cœur, Seigneur Jésus ! »

Mercredi 27 février

JPG - 6.8 ko

« Quand sera-ce que nous serons tous détrempés en douceur et suavité envers notre prochain ? Quand verrons-nous les âmes de nos prochains dans la sacrée poitrine du Sauveur ? » (EA 17, Lettre à sainte Jeanne de Chantal 15 mai 1616)

Aujourd’hui, je veux non seulement supporter mon prochain mais je veux le regarder d’un regard bon, doux et amoureux comme Jésus. Donne-moi de voir mon prochain avec des yeux d’amour et non de jugement.

Mardi 26 février

JPG - 15 ko

« Ainsi le divin amour croissait à chaque moment dans le cœur virginal de notre glorieuse Dame, mais par des croissances douces, paisibles et continues, sans agitation, ni secousse, ni violence quelconque.[…] Il ne faut pas mettre une impétuosité d’agitation en ce céleste amour du cœur maternel de la Vierge, car l’amour, de soi-même, est doux, gracieux, paisible et tranquille. Que s’il fait quelquefois des assauts, s’il donne des secousses à l’esprit, c’est parce qu’il y trouve de la résistance. Mais quand les passages de l’âme lui sont ouverts sans opposition ni contrariété, il fait ses progrès paisiblement, avec une suavité non pareille. » (TAD VII, 14, Pléiade p. 706)

Aujourd’hui, je renoncerai à mon agitation habituelle pour vivre ma journée, tout comme Marie, dans la confiance et l’abandon au Seigneur.

Lundi 25 février

JPG - 4.9 ko

« La noblesse de la race, la faveur des grands, l’honneur populaire, ce sont choses qui ne sont pas en nous, mais ou en nos prédécesseurs, ou en l’estime d’autrui. » (IVD III, 4, Pléiade p. 138)

Aujourd’hui, je demanderai pardon pour toutes les fois où j’ai fait preuve de vaine gloire.

Dimanche 24 février

JPG - 23.7 ko

« Tous les hommes sont voyageurs en cette vie mortelle : presque tous nous nous sommes volontairement endormis en l’iniquité, et Dieu, Soleil de justice, darde sur tous très suffisamment, mais abondamment, les rayons de ses inspirations ; il échauffe nos cœurs de ses bénédictions, touchant un chacun des attraits de son amour. » (TAD IV, 5, Pléiade p. 541)

Aujourd’hui, je prierai Dieu de m’éclairer et d’échauffer mon cœur afin que je puisse mettre de la joie dans les cœurs de ceux que je rencontrerai.

Samedi 23 février

JPG - 5.8 ko

« Aspirez donc bien souvent en Dieu, Philothée, par de courts mais ardents élancements de votre cœur : admirez sa beauté, invoquez son aide, jetez-vous en esprit au pied de la Croix, adorez sa bonté, interrogez-le souvent de votre salut, donnez-lui mille fois le jour votre âme, fichez vos yeux intérieurs sur sa douceur, tendez-lui la main, comme un petit enfant le fait à son père, pour qu’il vous conduise, mettez-le sur votre cœur comme un bouquet délicieux. » (IVD II, 13, Pléiade p. 98)

Aujourd’hui, pour m’aider à aimer Dieu tout au long de la journée, je noterai quelques phrases qui me permettront de diriger mon esprit et mon cœur vers lui.

Vendredi 22 février

JPG - 14.5 ko

« Le Sauveur mourant nous a enfantés par l’ouverture de son Sacré Cœur. » (Lettre à sainte Jeanne de Chantal, 10 juin 1611, EA XV, p. 63)

Aujourd’hui, je tiendrai mon cœur ouvert, comme celui du Christ. Je ne le fermerai même pas à un ennemi.

Jeudi 21 février

JPG - 7 ko

« Votre grande intention en la Communion doit être de vous avancer, fortifier et consoler en l’amour de Dieu. » (IVD II, 21, Pléiade p. 120)

Aujourd’hui, je prendrai le temps de bien préparer ma communion afin de ne pas manquer à la grâce. J’unirai ma volonté à celle du Christ qui est tout d’amour.

Mercredi 20 février

« L’obligation de maintenir notre réputation et d’être tels que l’on nous estime, force un courage généreux, d’une puissante et douce violence. » (IVD III, 7, Pléiade p. 149)

JPG - 7.8 ko

Aujourd’hui, j’accomplirai les tâches de mon devoir d’état avec courage, me souvenant que c’est dans cet état qui m’est propre, que le Seigneur me demande de le servir.

Mardi 19 février

« L’aimant, comme chacun sait, Théotime, tire naturellement à soi le fer par une vertu secrète et très admirable ; mais pourtant […] cinq choses empêchent la sainte attraction d’opérer : 1° le péché qui nous éloigne de Dieu ; 2° l’affection aux richesses ; 3° les plaisirs sensuels ; 4° l’orgueil et vanité ; 5° l’amour-propre avec la multitude des passions déréglées qu’il produit. » (TAD VII, 14, Pléiade, p. 708.)

JPG - 4 ko

Aujourd’hui, Je prendrai le temps de réfléchir sur ce qui, en moi, fait obstacle à mon union à Dieu.

Lundi 18 février

JPG - 6.2 ko

« Il faut bien prendre garde, quand nous sommes émus de quelque passion, de ne faire point d’action qui parte de notre mouvement. » (ES IV, Pléiade p.1033)

Aujourd’hui, je combattrai ma tendance à me mettre en colère.

Dimanche 17 février

JPG - 3.7 ko

« Mais courage, je vous supplie, accoutumez petit à petit votre volonté à suivre celle de Dieu où qu’elle vous mène ; faites qu’elle se sente fort piquée quand votre conscience lui dira : Dieu le veut ; et petit à petit, ces répugnances que vous sentez si fortes s’affaibliront et bientôt après cesseront du tout. Mais, particulièrement vous devez combattre pour empêcher les démonstrations extérieures de la répugnance intérieure que vous avez, ou au moins les rendre plus douces. » (Lettre à la Présidente Brûlart, mars 1605)

Aujourd’hui, que veux-tu de moi, mon Dieu ? Je laisserai de côté mes petites volontés pour faire la tienne.

Samedi 16 février

JPG - 7.5 ko

« Ressouvenez-vous donc, Philothée, de faire toujours plusieurs retraites en la solitude de votre cœur, pendant que corporellement vous êtes parmi les conversations et affaires ; et cette solitude mentale ne peut nullement être empêchée par la multitude de ceux qui vous sont autour, car ils ne sont pas autour de votre cœur mais autour de votre corps, si bien que votre cœur demeure lui tout seul en la présence de Dieu seul. » (IVD II, 12, Pléiade p. 97)

Aujourd’hui, je ne veux pas oublier de prier, afin que la prière permette à la grâce de féconder ma vie.

Vendredi 15 février

JPG - 6.9 ko

« Le jeûne et le travail matent et abattent la chair. Si le travail que vous ferez vous est nécessaire, ou fort utile à la gloire de Dieu, j’aime mieux que vous souffriez la peine du travail que celle du jeûne : c’est le sentiment de l’Église, laquelle, pour les travaux utiles au service de Dieu et du prochain, décharge ceux qui les font du jeûne même commandé. » (IVD III, 23, Pléiade p. 196)

Aujourd’hui, premier vendredi du Carême, l’Église me demande de jeûner. À moi de discerner si je peux le faire en raison de mon travail ou de mon état de santé. Si je ne le peux pas, je peux consacrer cette journée au service de Dieu et de mon prochain.

JPG - 8.6 ko

Jeudi 14 février

« Deux sortes de gens doivent souvent communier : les parfaits, parce qu’étant bien disposés, ils auraient grand tort de ne pas s’approcher de la source et fontaine de perfection, et les imparfaits, afin de pouvoir justement prétendre à la perfection. » (IVD II, 21, Pléiade p. 121)

Aujourd’hui, je m’approcherai humblement du Seigneur pour quitter mon imperfection et m’unir à la source de toute perfection

JPG - 10 ko

Mercredi des Cendres

« Il n’y a point aussi de naturel si revêche, qui, par la grâce de Dieu premièrement, puis par l’industrie et diligence, ne puisse être dompté et surmonté. » (IVD I, 24)

Aujourd’hui, je commencerai courageusement à surmonter un des défauts que mes proches m’ont fait remarquer.

L’Église nous invite à profiter du temps du Carême pour laisser l’Esprit Saint agir en nous. Saint François de Sales nous presse de travailler humblement à nous réformer :

« Vous devez avoir un grand soin de ranger votre esprit à la paix et tranquillité, et étouffer ces mauvaises inclinations que vous avez, par une attention à la pratique des vertus contraires. » (EA XV, 358)

« N’oublions pas la maxime des saints qui nous ont avertis que tous les jours nous devons estimer de commencer notre avancement ou perfection ; et si nous pensions bien à cela, nous ne nous trouverions point étonnés de rencontrer de la misère en nous, ni de quoi retrancher. Il faut toujours recommencer, et recommencer de bon cœur. » (Lettre à la Mère de Chantal, 1615, EA XVI, p. 312)


Association Saint François de Sales | Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée | Fils de Saint François de Sales | Prêtres de Saint François de Sales
Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous contacter | Webmestre | Espace privé | SPIP - ©Société Saint François de Sales - 119 Productions